Avancement du programme sur l’épilepsie

Deux races atteintes d’épilepsie sévère (crises généralisées longues ou groupées, status epilepticus fréquents) qui impactent fortement la qualité de vie et réduisent drastiquement la durée de vie des chiens atteints sont en cours d’analyse génétique au sein de l’équipe de Catherine André (thèse Solenne Correard, encadrement Dr Pascale Quignon) :

  • Le Grand Bouvier Suisse (étude initiée par Catherine André avec Anaïs Grall)
  • Le Cane Corso (étude initiée par Catherine Escriou)

La caractérisation phénotypique de la maladie est bien définie (caractérisation de l’épilepsie : âge d’apparition, type de crises, évolution).

La caractérisation génétique est en cours par l’équipe de Catherine André (thèse Solenne Correard, encadrement Dr Pascale Quignon).

Pour les 2 races, la transmission autosomique récessive est proposée, mais pas démontrée.

Ci-dessous, un court extrait du rapport de Solenne Correard pour son comité de thèse du 5 Avril 2017 sur les 2 races étudiées :

Analyse de liaison génétique

47 Cane Corso, dont 12 chiens atteints d’épilepsie, ont été́ génotypés sur l’Axiom Canine Array et 103 GSMD dont 24 chiens atteints ont été génotypés sur le Canine HD 170K SNP array (Illumina).

Le séquençage complet du génome (WGS)

Les WGS d’un Cane Corso atteint, de 2 GBS atteints et d’un GBS sain ont été effectués sur un Illumina HiSeq2500 en utilisant des lectures pairées. Des logiciels dédiés ont été utilisés pour l’analyse des données.

Résultats

L’analyse de liaison génétique n’a pas mis en évidence de locus statistiquement associé à la mutation pour les Cane Corso. Pour les GBS, l’analyse de liaison a conforté le locus précédemment identifié sur le chromosome 16, sans le réduire.

Informations de Catherine Escriou :

Un plus grand nombre de chiens est nécessaire dans les deux races pour espérer trouver un gène candidat. Suite à la Nationale d’élevage du Cane Corso et à la discussion avec des juges italiens, il semble que l’épilepsie soit connue depuis longtemps dans la race en Italie mais occultée (les chiens atteints sont donnés en milieu rural et meurent vers l’âge de 3 ans). La race est issue d’un croisement de Boxer avec le Mâtin de Naples qui est rapporté par les italiens comme également atteint d’épilepsie. C. Escriou contactera les neurologues et éleveurs italiens (via le collège européen de neurologie et les juges italiens) afin de collecter des cas italiens (Cane Corso et Mâtin de Naples) pour compléter la recherche génétique.

Catherine Escriou travaille sur d’autres races atteintes d’épilepsies sévères,  pour la caractérisation phénotypique (Bouledogue Français et Boxer non décrits dans la littérature, Berger australien et border collie déjà bien décrits mais le but est de détailler les comorbidités comportementales).

Besoins sur le projet épilepsie :

Une base de données en ligne où vétérinaires, éleveurs et propriétaires puissent eux-mêmes rentrer leurs cas afin de simplifier et augmenter la collecte.

Informations de l’équipe de Catherine André :

  • état des prélèvements dans la bio-banque Cani-DNA pour l’épilepsie :
    • Grand Bouvier Suisse (GBS) :

Avril 2017 dans la biobanque Cani-DNA, nous avons :

– 430 échantillons d’ADN de GBS, dont 30 chiens sont épileptiques.

  • Cane Corso :

Avril 2017 dans la biobanque Cani-DNA, nous avons :

– 257 échantillons d’ADN de Cane corso dans la base, dont 25 chiens sont épileptiques.

– 47 Cane corso génotypés en 2016

– 1 chien atteint séquencé (WGS)

Projet de séquencer 4 autres Cane Corso (2 atteints, 2 sains) coût : 6000 euros

Nous collectons aussi des prélèvements :

– de Barbets et de Bergers des Pyrénées pour collaboration génétique avec l’équipe finlandaise,

– ainsi que des races caractérisées cliniquement par Catherine Escriou.