La Glomérulonéphropathie est une terrible maladie, souvent fatale, qui atteint les jeunes chiens. Cette maladie est responsable d’une insuffisance rénale progressive entraînant la mort des chiens atteints dans leurs premières années de vie.

Un programme de recherche portant sur la caractérisation génétique de la glomérulonéphropathie du Dogue de Bordeaux est en cours à l’Ecole nationale vétérinaire de Toulouse.

Diagnostiquée très tôt, il est parfois possible de vivre avec… mieux vaut être informé. Le cas échéant, aider à la recherche rendra service à la pérennité du Dogue de Bordeaux.

images

Informations sur la maladie

Une nouvelle forme de glomérulonéphropathie juvénile héréditaire a récemment été découverte et décrite chez le Dogue de Bordeaux (Lavoué, van der Lugt et al. 2010). Cette maladie est responsable d’une insuffisance rénale progressive entrainant la mort des chiens atteints dans les premières années de vie. De nouveaux cas sont recensés régulièrement et l’incidence de la maladie semble s’accroitre en parallèle d’une meilleure communication sur la maladie.

Présentation des différentes formes de la glomérulonéphropathie du Dogue de Bordeaux :

  • Forme juvénile : forme la plus grave, vraie IRC (ou insuffisance rénale chronique) (i.e créatininémie augmentée) avec symptômes cliniques (PUPD, retard de développement musculaire, troubles digestifs et troubles neurologiques) apparaissant avant l’âge de 2 ans. Augmentation progressive de la protéinurie.
  • Forme modérée ou intermédiaire : IRC modérée (augmentation de la créatinémie modérée) avec apparition tardive des signes cliniques (PUPD). Présence de protéinurie. Apparition après l’âge de 2 ans. Rapidité d’évolution variable.
  • Forme « silencieuse » : maladie rénale chronique (créatinémie normale) mais protéinurie augmentant progressivement avec l’âge, probablement durant les 2 à 4 premières années de vie.

Comment aider la recherche pour avancer

Les chiens suspects d’être atteints de cette maladie, ainsi que leurs proches parents (parents, frères et sœurs) peuvent nous aider. Les prélèvements sanguins et urinaires, qui sont réalisables facilement par la majorité des vétérinaires et sans danger pour vos chiens, sont primordiaux pour faire progresser la recherche.

Les protocoles et kits de prélèvements sont disponibles auprès :

– du Dr Rachel LAVOUE, qui travaille sur cette pathologie :

Lavoué Rachel – DMV, MSc, diplômée du Collège Européen de Médecine Interne (ECVIM-CA)
Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse
Unité de Médecine Interne
23 Chemin des Capelles – BP 87614 – 31076 – Toulouse Cedex 3 – France

Courriel : r.lavoue@envt.fr

Document : Méthode et liste des prélèvements

logo ENVT

 

 

 

– de la SADB Société des Amateurs du Dogue de Bordeaux

Siège social : 11 route de Fescamps 80700 BUS – LA – MESIERE

Courriel : presidente@sadb.org

 

Vous pouvez aussi faire un don ici

Dans le menu déroulant, choisir la première option « Faire un don pour la recherche » et inscrire dans la zone commentaire sur la page PayPal « glomérulonéphropathie » ou « maladie rénale du DDB ».